Rechercher
  • Nathalie FRACHET

Octobre Rose

Dernière mise à jour : il y a 5 jours


L'hypnose est un outil qui favorise le bien-être et modifie les pensées que l’on peut avoir au quotidien. Celles-ci sont majoritairement orientées sur le négatif, d’autant plus lorsque l’on est malade. Ce cercle vicieux met à mal le système immunitaire et les traitements se révèlent moins efficaces. Avec l’hypnose, on reprogramme notre manière de penser en allant sur du positif. Cela va calmer la partie du système nerveux sympathique qui aura tendance à nous tirer vers le bas. C’est un raccourci pour rapidement changer ses états mentaux.


UNE THÉRAPIE POUR LE CORPS

la pratique est capitale dans la phase de traitement pour lutter contre la douleur, les éventuels rejets médicamenteux, la fatigue, l’incertitude, etc.

L’hypnose que je vous propose est une forme de thérapie intervenant comme un outil au sein même de votre parcours de soin. Elle consiste à modifier votre état de conscience pour mieux accéder à votre inconscient. L’objectif d’une séance est de vous aider à coopérer et de trouver des solutions pour mieux gérer vos troubles.

Dans le cas d’un cancer du sein, je vous aide à relativiser et à vous focaliser sur l’essentiel afin de mieux avancer. Le négatif laisse place au positif, aidant ainsi le système immunitaire à reprendre sa place de meneur et à mieux se battre face à la maladie.

Au cours d’une séance, je vous aide également à travailler avec votre cerveau inconscient dans le but de limiter les symptômes liés au cancer. Ainsi, douleurs brutales et articulaires, bouffées de chaleur et autres troubles du sommeil, véritables réactions « réflexes » du cerveau liées aux traitements, deviennent moins fréquents et vous rendent la vie plus agréable. Un véritable soulagement pour votre corps et votre quotidien


UNE THÉRAPIE POUR L’ESPRIT

Avoir un cancer et recevoir des traitements curatifs n’est pas seulement un défi pour le corps. C’est aussi une épreuve psychologique et émotionnelle. Pendant de nombreux mois, la maladie provoque de multiples sentiments, parfois contradictoires : peur, colère, tristesse, espoir, désespoir, déception… Ces émotions évoluent au gré de l’état de santé et peuvent parfois être difficiles à gérer tout au long de la maladie.

Pour vous soulager dans votre parcours, je vous aide à faire le ménage dans vos émotions et dans les causes probables des faiblesses physiques vous ayant conduit à cette maladie. Une fois le calme retrouvé, vous êtes capable de mieux gérer votre traitement et votre convalescence au quotidien.

En apprenant à communiquer avec votre inconscient, vous ne serez plus passive face à la maladie. En effet, après avoir déverrouillé votre base de données intérieure, vous pourrez en modifier les paramètres symboliques et ainsi agir sur votre santé et votre vie en général.


EN CHEMIN VERS LA RÉMISSION DU CANCER DU SEIN

Grâce à l’hypnothérapie, vous apprenez à mieux vivre la maladie et à mieux gérer ses désagréments. Couplée à des soins médicaux adaptés, elle vous permet de diminuer le stress, les possibles états de dépression, elle stimule vos défenses naturelles et vous accompagne sur le chemin vers la rémission.


Il ne faudrait pas stopper sa pratique en phase de rémission…

Effectivement, on a parfois tendance à oublier la période qui suit la maladie. Ce n’est pas parce que l’on est guéri qu’il n’y a plus rien à faire. Souvent, on perd quelque chose en route, on se sent mal. L’accompagnement va bien au-delà de la période de maladie. La phase «après» est d’autant, sinon plus importante, que les deux autres.


Quels sont les prérequis nécessaires avant une séance? Pour une bonne expérience hypnotique, il faut que la confiance avec le thérapeute soit présente, que la personne soit d’accord de lâcher prise et qu’elle puisse être capable d’imaginer un scénario, de croire en sa capacité à trouver ses propres réponses.


Hypnose: et si on entrait dans la transe...

Comment se déroule une séance? Je commence toujours par fixer un objectif avec la patiente, d’établir avec elle ce qu’elle recherche à travers l’hypnose. Ensuite, je vais le conduire dans un état modifié de conscience, que l’on appelle également état hypnotique. On fait alors lâcher le mental pour changer l’état neurologique. C’est une phase qui se rapproche de la méditation. Une fois que l’on est dans cette transe, on commence progressivement à amener des idées nouvelles, positives, tournées vers l’avenir. Le cerveau parvient de cette manière à modifier sa façon de penser.



 



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout